// vous lisez...

Publicité

Inde

Manali – Leh: vous appelez ca une route?

Je souhaite dedier cet article aux accents: aigus, circonflexes, et meme les graves, qui etes moins marrants. Vous me manquez, je vous aime, et je ne vous delaisse que par la force des choses.

Il etait grand temps de quitter Manali: 4 jours de tourista, une rando qui a eu raison des jambes de Clemence, les Israeliens qui viennent digerer leurs 3 ans de service militaire (2 pour les fillles) dans les petards, et la Marie-Jeanne en fleur qui embaume les moindre recoins de la vallee. Pourtant cette ville porte le nom du type qui est descendu d’un bateau apres le deluge pour redonner la vie sur Terre. Un certain Manu, d’ou le fameux adage hindou  » Eh Manu tu descends ». Mais bon, avec mon nom biblique, je ne crois pas un seul instant a cette histoire de Manu (faut pas deconner non plus).

Donc depart en mini van de Manali pour une arrivee estimee 2 jours plus tard a Leh (Ladakh). Pour dresser le portrait rapide de nos compagnons de voyage, on avait: 2 Allemands qui ralent, 2 Canadiens qui a present savent jouer a la belotte comptoir, 1 hippy Libanais qui joue de la flute, 1 Portugais marrant et un autre hippy Americains assez perche qu’on a recupere en route. Pour parfaire ce tableau, on a joue la carte des Francais casse-couilles qui arrivent avec une demi heure de retard, et qui se pointent tout sourire en jartant les Allemands qui avaient pris leurs places a l’avant du bus. On a bien rattrape le coup en rincant tout le monde a la Chartreuse dans la soiree.

Apres un heure de route, d’innombrables vaches, troupeaux de singes (oui, le SINGE), moultes tournants hasardeux, on a fait une bonne halte de trois heures en attendant que l’armee vienne reparer la route qui etait en train de se transformer en glissement de terrain categorise.

Premier col un peu hard core. Rothang La (le col de l’homme mort, whouuuu), 4000m. Il neige, on est frigorifie dans le van, la route n’est plus qu’une bande de terre boueuse bordee de ravins. On croise des bergers qui redescendent leur troupeaux a l’approche de l’hiver. Et puis un petit cadavre de vache pour agrementer le tout.

On n’a pas pu atteindre Sirchu, la ville etape au milieu du trajet. On s’est donc contente de Darcha, avec ses tentes, ses soupes de lentilles, son magasin d’English wine (je sais, je sais, ca fait mal…). Petite soiree sympa a 3000m d’altitude, avec toilettes en exterieur et yourte commune pour tout le groupe.

On repart le lendemain avec un programme plutot charge. Premier col a 5000m, il neige (de la bonne puff, avis aux amateurs). On croise ces gens aux bord de la route ou a l’arriere des camions, fantomes noirs emmitoufles dans leurs couvertures. Il y en a qui on l’air de creuser, les autres les regardent. Ca doit etre la DDE indienne. Puis on en croise un qui est etendu, renverse au bord de la route, la tete a moitie dans le vide… ca fait froid dans le dos. Sans compter les innombrables panneaux qui s’excusent de l’etat de la route: ‘Inconvenience regretted’.

On attaque ensuite la partie desertique du trajet. On est a 4000m d’altitude, mais c’est un desert. Les nuages n’arrivent pas jusque la, du coup il ne pleut pas. Un autre col a 5000m, puis c’est un enorme plateau, desertique, avec ses touffes de plantes qui ont l’air d’agoniser et les quelques lapins qui doivent s’en nourrir.

Le chauffeur est une machine. Il fait nuit, ca fait 8h qu’il conduit, il ne mange pas, il me boit, il ne pisse pas… il conduit. Et il ecoute de la pop hindi ou nepalaise, dont on ne peut pas dire qu’elle n est pas laide. On a reussi par chance a brancher un ipod avec du Pink Floyd, et croyez-moi que la vue des montagnes avec la guitare Gilmour, ca vous donne la sensation que peut etre bien que Dieu existe, et qu’il n’est pas si loin.

Publicité

Discussion

5 commentaires pour “Manali – Leh: vous appelez ca une route?”

  1. Impressionnant comme récit ! Merci de nous faire (un peu, on est loin quand même) partager tout ça !

    Posté par Matthieu | septembre 11, 2009, 10 h 36 min
  2. un seul mot: superbe! On en vient même à regretter que tu te sois arrêté en si bon chemin (façon de parler).
    Continuez à nous faire râler de la sorte et on s’installe tous là bas dans une communauté;)

    Cheers!

    Et une petite pensée pour les jambes de Clémence:)

    Posté par MaC_LeW | septembre 11, 2009, 18 h 53 min
  3. Super le site, ça fait rentrer de l’air frais par l’écran de l’ordinateur…Soyez heureux

    Posté par thierry Gaucher | septembre 16, 2009, 14 h 17 min
  4. Encore, encore !!.. j’ai l’impression d’y etre, ca fait rever ! Vous avez déjà croisé le yeti des neiges, ou pas encore ?

    Posté par Alex | septembre 28, 2009, 10 h 44 min
  5. Excellent les amis ! Le trip Pink Floyd dans le bus me fait rêver… Keep going !

    Posté par Rémi | octobre 4, 2009, 23 h 03 min

Poster un commentaire

Voir tous les albums photos OEBA

Les autres articles

Elle vous a pas dit?
10 décembre 2010
Par Clémence
Merci pour votre soutien ! #prix Elle.fr
12 novembre 2010
Par Guillaume
De retour en France. Le bilan
20 septembre 2010
Par Guillaume
Avant, Après
14 mai 2010
Par Guillaume

Derniers Commentaires

Nuage de tags

Archives

Liens publicitaires